F***ing Monday!

« Réveil matin 15 heures, j’me réveille comme une fleur, marguerite,
dans le Macadam a besoin d’un doliprane
Réveil matin 15 heures, j’me réveille comme une fleur, ça va les gars bien dormi ?
pas de réponse tant pis » Désolé pour hier soir – Tryo

Rions un peu.

Les paroles ci-dessus proviennent d’un groupe que j’affectionnais plus jeune (ok je l’aime toujours j’assume). Mais ça c’était avant.

Si je devais appliquer à ce matin, lundi matin, je dirais:

« Réveil matin 06h, j’me réveille presque en pleurs, Chéri, dans le Macadam a besoin d’un doliprane (moi aussi en fait). Réveil matin 06h, j’me réveille presque en pleurs, ça va chéri bien dormi? T’as vu notre nuit, bordel tant pis. »

That’s the real life.
Ouech je parle trop bien anglais (heureusement qu’il y a pas le son avec sinon tu pleurais de rire sérieux, mon accent est à chier).

En vrai, j’ai pas dormi du week-end car BabyL nous sort deux dents en même temps (histoire de rentabiliser?) et a passé ses nuits à hurler, chouiner, vouloir être caliné. Certes, je fonds d’amour pour mon bébé, mais crotte de bique j’ai besoin de dormir aussiiii. Donc, après un week de folie pure (hahaha…ou pas), nous voici donc lundi matin.

Tu connais? les yeux qui piquent, la tête de zombie, les reproches que tu te fais tous les lundis: « Mais pourquoiiii j’ai pas fais ça HIER soir? » Parce que j’avais la flemme pardi!

Bref, non contente de te lamenter sur ton sort, voilà qu’il faut que tu te prépares toi + bébé + les affaires de toi/chéri/bébé (ouais je suis trop gentille je prépare aussi le lunch packet de chéri). C’est là que tu te fourres la brosse à mascara dans l’oeil, pendant que bébé s’accroche en hurlant à ta jambe, que tu pars en furie à la bourre, et qu’arrivée à la crèche tu te rends compte que 1) tu as oublié ton badge d’accès 2) vu sa tête, bébé va criser quand tu vas le laisser 3) extinction de voix en cours, je parle comme une chèvre espagnole. Évidement ça ne rate pas, BabyL sort les larmes de crocodiles, tu t’en vas le cœur gros en rêvant d’être mère au foyer. Tu mets 2 plombes à te garer au boulot, tu arrives décoiffée, transpirante, crevée et déprimée au travail et là tu entends LA chose qui te fait sortir de tes gonds : « oh mais qu’est-ce que tu as fait à ta voix? ».

Intérieurement j’ai rêvé de dire: « Excès de pipe »
Extérieurement j’ai dis: « j’ai attrapé froid »
Mentalement j’ai pensé: Fucking Monday.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s